accueil
du site
les patronymes
dans ma généalogie
les villages
du Bassigny autrefois
La Mothe, ville lorraine
baptêmes de 1641 à 1645
dernière délibération et signataires
Outremécourt
les Dauvoin
 les Devillard
  cartes postales
l'abbaye
de Morimond
les
saintiers
galerie liens
Damblain registres paroissiaux de 1632 à 1761
  les Gautrot  le recensement de 1836 à 1839
  les métiers les cartes postales   l'église
  mes ascendants dans le village
  le choléra de 1854
Levécourt baptêmes décès mariages
métiers charte actes particuliers habitants des granges
 mes ascendants 
  photos de l'église  photos dans le village 
  les cloches  un peintre 
 
 


 l'église de damblain est un beau modèle d'église rurale;elle est remarquable par ses proportions , sans décor superflu. Elle est entourée sur trois côtés par un mur bas, celui de l'ancien cimetière, aujourd'hui planté d'arbres.
 Cette verdure est dominée par la haute toiture de vieilles tuiles.
 
Bibliographie


 
  le texte et les clichés sont de Pierre Simonin:
 le dernier cliché est de J.M. Janot d'Epinal,

  le Pays Lorrain, 44e année, n°1-1963;
  Architecture Religieuse du Bassigny




  la photo de la nef ci-dessous est une carte postale

 
Entièrement voûtée, elle comprend une nef de cinq travées, assez élevée, terminée par une abside à cinq pans et flanquée de bas côtés
 la chaire est en bois peint, du début du XVIIIe siècle; sa cuve à panneaux ornés de chutes de fruits et de têtes d'angelots repose sur trois aigles géants
Le maitre-autel et son retable surélevés de trois marches(...)
forment un ensemble de qualité qui peut être attribué
 à Jean-Baptiste Bouchardon, auteur de l'autel
 de Colombey les Choiseul .
Derrière l'autel, l'abside est ornée de sept tableaux
 encadrés dans les boiseries du 18e
 attibuées également à Bouchardon.
 La table de communion est une grille de fer forgé Louis XV
les fonds baptismaux sont exactement semblables à ceux de Fouchécourt(Vosges) qui sont datés de 1615. La cuve carrée repose sur un socle cantonné de volutes dont les départs au sol figurent de vigoureuses griffes. Tout à côté, encastrée dans le mur une dalle portant une inscription énonçant les fondations faites en faveur de l'église de Damblain par " Messire Antoine Robert", Sénéchal de La Mothe et Bourmont, inhumé à La Mothe le 20 juin 1594.
Une grande et belle statue de Saint Jean Baptiste,
  de la fin du XVe siècle, est conservée dans l'église.
  Le saint est figuré sous son aspect traditionnel,
  vêtu d'une tunique formée d'une peau de bête
  dont le pelage de la tête s'étale à ses pieds.
Le visage, expressif, est allongé par une courte barbe bouclée et encadré par une longue chevelure qui retombe sur les épaules.
  Par les traits du visage, le nez très long particulièrement, on peut la rapprocher des personnages de la "Mise au tombeau" de Monthureux-sur-Saône (Vosges)
Saint Bénigne, patron de la paroisse, est représenté par une monumentale statue du XVIIIe siècle, en bois doré, de près de 2 mètres de hauteur.
 La statue de Saint Nicolas est une belle oeuvre baroque de la première moitié du XVIIIe siècle, taillée dans le chêne et polychromée.
  Un grand Christ, en bois peint, difficile à dater, peut être du milieu du XVIe siècle.
  Les bancs de chantres dont chacun d'eux est constitué par un banc au dossier sculpté de motifs à entrelacs (sur l'un est gravé la date de 1576) et d'un large pupitre sur lequel figure, monté sur pivot, un lutrin de fer forgé d'époque Louis XV, de dessin élégant, dont le motif essentiel est une tête d'aigle en tôle martelée.